Bien protéger les enfants des tiques

Cet article a été rédigé en coopération avec notre partenaire CONCORDIA.

Quand le soleil est de retour et que les jours sont encore longs l’envie est forte de sortir au grand air! Mais l’été n’est pas sans risque: c’est aussi la saison des piqûres de tiques. Voici quelques conseils à ce propos.

Bien cachées sous une couche de feuilles, dans l’herbe ou dans les buissons, les tiques guettent leur future hôte. En quelques secondes, elles s’accrochent à ses vêtements ou à sa peau, puis cherchent un endroit idéal sur le corps et y infligent une piqûre. Après une virée dans la nature, il est donc important de bien inspecter votre peau et celle de vos élèves pour vérifier qu’aucun passager clandestin n’a été ramené.

Une excursion scolaire, l’occasion de sensibiliser les enfants

Vous allez prochainement faire une excursion avec vos élèves? Avant le jour J, expliquez-leur ce que sont les tiques. Attirez leur attention sur les risques d’une promenade dans la nature et expliquez-leur comment se protéger des piqûres:

  • Éviter de s’aventurer dans les sous-bois, qui sont les zones privilégiées des tiques.
  • Porter des vêtements longs et fermés afin que les tiques aient plus de mal à accéder à la peau.
  • Appliquer un répulsif à tiques directement sur la peau ou sur les vêtements.

À la recherche de la petite bête

Après s’être défoulés dans la forêt, les enfants pourront exercer leur talent de détectives. Certaines régions du corps sont plus souvent touchées par les piqûres de tiques, comme le creux des genoux et les aisselles. Mais comme les tiques ne sont généralement pas pointilleuses, mieux vaut examiner tout le corps. Sachez que ces acariens ne sont pas tous infectés par un agent pathogène; toute personne piquée ne développera donc pas systématiquement des symptômes. Bien protégés, les enfants peuvent s’amuser à leur guise au milieu des arbres.

Vous avez trouvé une tique? Demandez à la pharmacie des conseils sur la manière de la retirer et de soigner la plaie. Notez la date de la piqûre, observez l’évolution de la peau au niveau de la zone concernée et consignez toute apparition de rougeurs ou d’autres aspects inhabituels. Vous serez ainsi en mesure de donner toutes les informations au médecin traitant, si nécessaire.

L'article vous a-t-il aidé?

0
0